Projet

La génèse

Territoires en Mouvement est né en 2011 d’une volonté commune de travailler et de mobiliser autour des enjeux territoriaux et des orientations politiques nécessaires pour accompagner ces transformations. Créé par Jean-Christophe Fromantin, Maire de Neuilly, Vice-président de Paris-Ouest-La Défense et Député des Hauts-de-Seine (de 2012 à 2017), Territoires en Mouvement (TEM) est à l’origine de nombreuses contributions sur l’organisation territoriale et la modernisation politique.

Dans le cadre de la Loi sur la Modernisation de l’Action publique et d’affirmation des Métropoles (Loi MAPAM – Janvier 2014)
TEM s’est illustré par ses travaux sur une nouvelle organisation de la France et de ses territoires.

En décembre 2016, Jean-Christophe Fromantin a été co-auteur d’un rapport sur la modernisation de la gouvernance publique (Réformer le Réformateur, Institut de l’Entreprise Co-rédigé avec Jean-Dominique Sénard). Plusieurs de ces idées ont inspiré la campagne « 577 Pour la France », mise en œuvre en 2017 par TEM dans le cadre des élections législatives et destinée à sensibiliser et à mobiliser de nouveaux profils de candidats.

LE PROJET

Territoires en Mouvement est un parti politique structuré autour d’une vision de la société. Deux idées socles structure l’approche de TEM :

  1. Repartir des territoires pour revitaliser notre projet économique et social
  2. Renouveler les acteurs politiques pour irriguer l’action publique des talents dont elle a besoin

Quelques idées forces :

Construire sur la confiance

restaurer le principe de subsidiarité et faire du citoyen un acteur responsable

Redonner l’initiative aux territoires

réformer l’architecture territoriale pour rendre plus efficaces nos politiques publiques et proposer de nouvelles institutions adaptées aux enjeux du monde moderne

Bâtir une nouvelle politique

d’aménagement du territoire autour des villes moyennes et des métropoles et investir massivement dans la rénovation du patrimoine, le déploiement numérique et les infrastructures de mobilité

Alléger la dépense publique

en simplifiant la gouvernance publique et retrouver une dynamique de développement en substituant à la pression fiscale une mobilisation de l’épargne vers les investissements d’avenir

Développer une nouvelle démocratie

ouverte aux talents dont la France a besoin

S'inscrire dans une meilleure coordination européenne

fidèle aux principes de prospérité, de réconciliation et de solidarité des pères de l’Europe.